Issia Pourquoi Pas
Aujourd'hui, nous sommes le Dimanche 19 août 2018. Fête de Saint Jean-Eudes



But de l'Association Issia Pourquoi Pas?

L’association « Issia, pourquoi pas ? » a pour but de favoriser l’aide auprès des jeunes africain. En effet, depuis le 2 mai 2000 (déclaration en sous-préfecture de Gourdon), nous favorisons les échanges entre des jeunes Français et des jeunes Africains en organisant des séjour à l’étranger. Ces séjours ont pour but de monter des projets avec les populations locales. Ainsi, nous soutenons en côte d’Ivoire et au Burkina-Faso des ateliers socio éducatif (Atelier couture, Atelier Informatique), des opérations de jeunes handicapés et des parrainages.

 

Atelier Handicapés, Côte-d’Ivoire :

Sœur Thérèse, religieuse de la Congrégation Notre-Dame du Calvaire, responsable de l’atelier handicapés à Issia (Côte-d’ivoire) propose un suivi et un accompagnement des enfants atteints d’un handicap physique ( suite à une poliomyélite dans la plupart des cas).
Les opérations se font au centre Don Orione à Bonoua en Côte-d’Ivoire. Sœur Thérèse rencontre les familles et leurs propose d’accompagner leur enfant dans ce centre pour une visite médicale. Chaque famille participe financièrement à l’opération selon leur revenu, la Fondation Liliane Fonds (Pays-Bas) et notre association financent l’opération ainsi que la rééducation.
A ce jour, 11 personnes ont bénéficié de cette aide médicale.

Handicap sensoriel : surdité

Avec Sœur Thérèse nous essayons de favoriser la scolarisation d’enfants sourds dans les écoles spécialisées.
Il existe deux structures d’accueil en Côte-d’ivoire : à Abidjan et à Gagnoa. Marie Tobga a pu être scolarisée dans l’école de Gagnoa à la rentré 2004 (50€ pour l’année). Nous suivons cette jeune fille depuis l’été 2000.

Parrainage d’enfant de L’école primaire St R. Bellarmin de Pouytenga, Burkina Faso :

Des camps d’un mois en été ont permis à des jeunes du Lot et de toute la France, de découvrir la culture africaine (musiques, arts et traditions) et de concrétiser leur projet socio-éducatif et humanitaire en lien avec les populations locales qui soutiennent ses projets toute l’année.
Cet été, l’association a organisé un séjour au Burkina Faso. Suite à ce dernier, 28 enfants de l’école primaire Saint Robert Bellarmin de Pouytenga, ont pu être parrainé par notre intermédiaire. Pour cela, les parrains versent la somme annuelle de 50 € pour l’année, ce qui permet de financer une partie de la scolarité des enfants, l’achat de deux tenues et des fournitures scolaires.
Sœur Blandine Ouédraogo, directrice de l’école a proposé ce parrainage pour les enfants dont la situation familiale est difficile.

Foyer de Soubré, Côte-d’Ivoire :

Le Foyer Notre-Dame de Soubré dont la directrice est Sœur Marguarida, accueille en pension les jeunes filles des villages voisins pour leur permettre d’être scolarisé dans les écoles de Soubré.
Notre association participe à ces frais d’hébergement. En 2004, le montant de notre dotation pour les 32 filles pensionnaires au foyer s’est élevé à 2000 €, soit environ 60 € par an et par fille permettant de couvrir la moitié du prix de la pension.

Atelier Informatique, Côte-d’Ivoire :

En lien avec Semevo Abel, responsable d’un atelier informatique à Issia qui forme des jeunes à la bureautique, nous envoyons des ordinateurs dans cette structure et faisons appel pour cela à des dons de matériel informatique. Le foyer de Soubré est également équipé par nos soins. (Jusqu’à ce jour, 9 ordinateurs ont pu enrichir les deux structures).

Santé et Eau

Avec le soutien de l’Agence Adour Garonne de Toulouse, en février 2001, des journées de sensibilisation à l’hygiène et à la santé et des journées de quartier propre  « Opération Coup de Balai »  ont été effectués avec « l’Amicale des Jeunes Volontaires d’Issia pour l’Environnement » avec la participation de la Mairie d’Issia.
Malheureusement ce genre d’action n’a pu être renouvelé à cause des problèmes sociopolitiques que rencontre la Côte-d’Ivoire depuis ces dernières années.

Échanges culturels

Nous tentons de proposer tous les deux ans des séjours d’échanges et d’humanité en Afrique à des groupes de jeunes. Nous favorisons aussi l’accueil d’Africain en France lors de stage (étude en médecine, aide soignant …) ou de séjour d’échanges. Ainsi depuis notre création une cinquantaine de jeunes ont pu découvrir l’Afrique à travers ces échanges, et huit africains ont séjourné en France.

Pour financer nos projets, nous avons besoin de généreux donateurs, en effet l’association compte pour l’année 2004, 81 membres. Durant l’année, nous essayons de sensibiliser la population par des diaporamas (écoles, mairies, paroisses …), des soirées débats et autres manifestations.

Haut de page